jeudi 9 mai 2013

Maus (und Ente)


S'il est un domaine où les Allemands sont en avance sur nous, c'est bien celui des bandes Disney. Comme en Italie, cela fait des années qu'on trouve outre-Rhin des anthologies dédiées aux auteurs disneyens, ce qui ne les empêchent pas d'éditer à côté des recueils thématiques, probablement plus "commerciaux".


En France, les beaux livres édités jadis par Hachette et Dargaud sont épuisés depuis belle lurette et ce n'est que tout récemment que Glénat a entrepris d'éditer des collections dédiées à Carl Barks, Floyd Gottfredson (avec des couleurs définitivement "incompatibles" pour moi, m'ayant fait préférer l'intégrale Fantagraphics, plus fidèle, en noir et blanc mais en anglais), puis Don Rosa. L'éditeur grenoblois semble pour l'instant privilégier les compilations à thèmes, exception faite de l'intégrale Dragon Lords de Giorgio Cavazzano et Byron Erickson, qui bénéficie pour l'occasion d'une couverture vraiment hideuse. Espérons qu'il ne tarde pas trop pour s'inspirer de l'éditeur allemand Ehapa/Egmont en dépoussiérant enfin les trésors de Daan Jippes, Massimo de VitaRomano Scarpa... Et, pourquoi pas, peut-être un jour de Corrado Mastantuono, Claude Marin, Pierre Nicolas...

3 commentaires:

Li-An a dit…

Les couvertures ne sont quand même pas fameuses.

Totoche Tannenen a dit…

Ça doit être ça, la fameuse "efficacité allemande".

Zozo Bozozio a dit…

M'enfin, tu sais qui dessine les couvertures des compilations thématiques de Glénat ? Mastantuono et le tandem Schröder/Jippes ! :D

Sinon, quand est-ce que tu nous en dis plus sur ton poisson d'avril ?