dimanche 3 août 2008

Plan B(d)...nF !

Wilhelm Busch (1832-1908, Allemagne)

Du 30 octobre 2000 au 7 janvier 2001, la Bibliothèque nationale de France, sur le site François Mitterrand, avait eu l'excellente idée de réaliser, une exposition intitulée "les Maîtres de la Bande Dessinée Européenne" , dont le commissaire n'était autre que le directeur du CNBDI d'Angoulême de l'époque, Thierry Groensteen, futur créateur des éditions de l'An 2, co-éditrices de la revue 9e Art.

Hans Kresse (1921-1992, Hollande)

Il en reste aujourd'hui un petit site agréable à "feuilleter", assez instructif pour qui veut prendre le temps de cliquer sur toutes les images présentées, légendées par de brefs cartels rédigés avec talent.
Pour ceux d'entre vous qui ne partent pas en vacances, il sera ainsi possible de voyager, sans quitter leur écran d'ordinateur, en Allemagne, Belgique, Croatie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grande Bretagne, Hollande, Italie, Pologne, Portugal, Suède, Suisse ...

Hugo Pratt (1927-1995, Italie)

Rien que pour la planche du jeune débutant Hugo Pratt, fortement influencé par Milton Caniff, la visite vaut le détour.
(A noter aussi, entre autres, une belle planche de "La Révolte des Ratés" de Guido Buzzelli !)

9 commentaires:

Hobopok a dit…

Wouhou ! La nouvelle bannière ! On sent le "jeune créateur" en ébullition !

Totoche Tannenen a dit…

"Vieux voleur d'images" me semble plus adapté. Le grand air (ou le pacharan ?) semble t'avoir ragaillardi.

Hobopok a dit…

C'est pas ça c'est les pastisseries.

Raymond a dit…

Je connais le livre qui a été tiré de cette exposition (grand format donc très ennuyeux à ranger dans une bibliothèque) mais sa lecture ne m'a pas bouleversé. Le site Web semble intéressant.

Totoche Tannenen a dit…

Les spécialistes comme toi risquent de ne pas y apprendre grand chose : ils le verront plutôt comme un "cahier de vacances" pour réviser avant la rentrée :-)

Les plus novices y apprendront que la BD n'est pas que franco-belge, américaine ou japonaise, et qu'en se donnant la peine de creuser un peu au-delà des présentoirs de Carrefour ou de la FNAC de Lausanne, on sera récompensé par les pépites qu'on peut y trouver (snif, je suis ému par mes propres mots).

vasco a dit…

Très chouette ta nouvelle bannière, mais pas très représentative de ton plan B(D) qui n'est pas vraiment "from outer space".
Enfin, un petit peu outer tout de même quand tu te places à la pointe de l'actualité la plus refroidie !
Ceci dit, je ne connaissais pas cette expo, mais on y retrouve un peu les protégés du Groensteen des regrettés "cahiers de la BD".
Parmi les italiens, outre Buzzelli (Bravo Raymond !), je note la présence de Caprioli et de Pazzienza qui, dans des styles diamétralement opposés, restent des inconnus alors qu'ils sont immenses de talent.

Totoche Tannenen a dit…

Vasco >
Pour une fois, je ne suis pas d'accord avec ton analyse : elle est très représentative, puisqu'on y aperçoit très bien :
- le Dr Totoche dans sa bulle (alias phylactère),
- avec sa blouse blanche et devant son ordinateur, se battant contre les ennemis de la BD,
- l'équipe du Dr Totoche en train de déterrer nuitamment des BD z'oubliées, de préférence en voie de décomposition avancée, dans les bacs à soldes,
- et une superbe Vamp(irella) échappée de la rubrique Plan Bonnet D (à moins qu'il ne s'agisse de Mme Totoche ?)

Encore Vasco >
Tu n'imagines pas ma souffrance quand je m'oblige à limiter le nombre d'images piquées sur les autres blogs, pour rester dans la citationne sans tomber dans la piraterie.
Parfois, il m'arrive de céder à la tentation, je le reconnais ...
J'espère que la plupart d'entre vous ont compris que ce n'était pas pour tirer la couverture à moi, mais simplement pour vous convaincre d'aller y jeter un œil par vous-même ...

Totoche Tannenen a dit…

Toujours Vasco >
Mais surtout, ne te gênes pas pour m'envoyer ta propre vision de la bannière !
:-)

Hobopok >
Damned ! Je suis aussi passé en anglais !

Glorb a dit…

Je me souviens avoir vu cette expo à l'époque et être resté pendant plusieurs scotché aux planches. Parce tout de même les pages de La déviation de Moebius en A3, ou celles encore plus grandes me semble-t'il de Druillet, c'était impressionnant. Pis Franquin aussi. Je ne m'en souviens pas comme d'une expo où on découvrait forcément énormément de nouveaux talents, mais qui en tout cas condensait un sacré paquet de planches d'auteurs fabuleux. J'ai bavé en pensant aux stocks enfouis dans les sous sols du CNDBD.