dimanche 12 octobre 2008

Panique à la bourse de Zoolande

La Jungle en Folie, tome 6 : " La crise"
par Mic Delinx et Christian Godard, Rossel, 1976

Les temps sont durs... :
- arrêt l'an dernier, chez Soleil, des collections Gochawon et Hero dédiées respectivement au manhwa coréen et au manhua chinois,
- cessation d'activité, après mise en liquidation judiciaire, de la SEEBD (Société d'édition et d'exploitation de bandes dessinées) qui gérait les labels Akiko, Kabuto, Saphira et Tokebi,
- disparition (temporaire ?)
de la revue Bo Doï des kiosques où elle trônait depuis 1997 et inquiétantes rumeurs concernant Case Mate, son jeune concurrent,
- fermeture du département de bandes dessinées des éditions Robert Laffont récemment annoncée par BDZoom.
- Dernière minute : Fin de route pour Le Collectionneur de Bandes Dessinées après 31 ans de bons et loyaux service et 114 numéros (ActuaBD)...

Même le grand Raymond Macherot (le papa des matous Chaminou, Pantoufle et Mirliton, des rongeurs Chlorophylle et Sibylline, mais également du Colonel Sir Harold Wilbeforce Clifton (Héron Mélomane pour les intimes), du Père La Houle, de Mulligan (dessiné par Berck), sans oublier Isabelle (dessinée par Will, et co-écrite avec André Franquin et Yvan Delporte) ... ) a décidé de jeter l'éponge, c'est dire si ça va mal...

Raymond Macherot (1924-2008),
couverture du n°234 du journal Tintin (France), daté du 16 avril 1953

La fin d'un monde ???
La fin du petit monde de Coquefredouille et de Zoolande, c'est sûr.
Mais j'ai comme l'impression que ça commence à sentir également le roussi dans le gentil petit monde et de la Bande Dessinée ...
Impression confirmée par l'impressionnant arrivage de "nouveautés" que j'ai pu constater ce week-end dans les rayons de libraires soldeurs parisiens, concernant cette fois des piliers de l'édition BD (Dupuis, Lombard, Glénat/Zenda...).
Le côté positif, c'est que ça m'a permis de combler à moindre coût quelques lacunes dans la collec' ! Ça pourra toujours servir pour se chauffer quand les Russes nous couperont le gaz cet hiver ou pour se mettre à l'abri quand il faudra aller dormir dans la rue...
Après la crise des subprimes, la crise des surprods ?

Allez... Une minute de silence.

"Chaminou et l'affaire Carotassis",
par Bodart et Yann, Marsu Productions, 1989

11 commentaires:

Li-An a dit…

En ce moment, j'aimerai bien faire partie de la surproduction...

totoche a dit…

Li-An >
Je te comprends "oui et non" :-)

Ne recevant pas, contrairement à Didier Pasamonik, les livres par les attaché(e)s de presse et ayant un boulot en dehors de la BD, je ne pense pas, contrairement à lui, que cette surproduction soit bénéfique à long ou moyen terme. Notre "pouvoir d'achat" (beurk !) et notre temps de lecture ne sont pas extensibles à l'infini...
Il y a longtemps que je n'arrive plus à suivre ne serait-ce que mes auteurs favoris (mais j'en ai tellement : là j'ai ma part de responsabilité...)

Quand je commence à voir des bouquins du surproducteur Cauvin ou des monuments comme "Little Nemo" soldés, je m'inquiète vraiment pour les autres auteurs, moins "commerciaux".

J'imagine que retrouver son livre, amoureusement dessiné et écrit pendant des mois, dans un bac à soldes n'est pas la plus belle des consécrations.

Par ailleurs, je pense que si tu voulais vraiment "surproduire", il y a longtemps que tu nous aurais fait "Les Noms de famille en BD", "Le guide du queutard", "Les francs-maçons", "Les Secrétaires en string", "Les carnets secrets de Carla" ou "Les Blagues arméniennes" ...

Et puis, s'il commence à y avoir de la surproduction même dans les bacs à soldes, c'est qu'il y a bien un truc qui cloche quelque part, non ?

Itomi Bhaa a dit…

C'est vrai que la crise de la surprod menace depuis longtemps. Mais franchement les bedes qui risquent d'être les plus affectés sont les bedes commerciales genre L7, StarAc ou Kolanta...
A mon avis c'est ce genre de produit de consommation qui va voir ses ventes diminuer. Les amateurs de bd, vont continuer d'acheter de bons livres, et finalement la bande dessinée a peut être tout à y gagner ...

Totoche Tannenen a dit…

J'espère me tromper !

Bon, en même temps, Winsor McCay, c'est pas tellement commercial. Enfin, il est peut-être soldé pour une autre raison...

Tiens, au fait, Delcourt arrête la jolie "Tiffany" de Herval et Yann :-(
http://hervalart.blogspot.com/2008/10/tiffany-2006-2008_07.html

Bah ! On pourra toujours se consoler avec "Les blagues ch'tis", "Les blagues juives" ou "Les blagues de Toto" qui sortiront cette fin d'année.
Quant au "Petit Sammmy éternue" de McCay, je préfère attendre un peu qu'il soit soldé :-)

Totoche Tannenen a dit…

Houlalalala ! Catastrophe !

J'apprends en direct l'arrêt du "Collectionneur de Bandes Dessinées" au 114e numéro après 31 ans d'existence"...
Ça commence à puer, crois-moi, Itomi !

Boyington qui commence ses posts comme il les finit a dit…

Nemo j'ai du mal à croire que ça puisse encore se vendre à la jeunesse actuelle habituée à du plus heu... agité? moderne? je sais pas comment dire. En bref il doit y avoir surtout les croutons comme moi et les vrais amateur de de vrai BD, un peu vieillie quand même sans avoir pris une ride (mais qu'est-ce que je raconte? Je deviens confus. Y a Bobonne qui dit: "tu l'as toujours été!" Pff!)pour encore acheter ces "trésors oubliés". Et la jeunesse ça serait-il pas le marché le plus porteur de la BD? (A qu'à voir la vente de mangas par ex.)
Ca sort (sortait) encore en neuf récemment, Nemo?

Boyington...les finit a dit…

Fin de mon nom :-)

Boyington tout court a dit…

Oh là là ça merdouille comme chez Ashe Barrett

Boyington a dit…

Ah oui, 46,55€ quand même chez Amazon (Pub!) Pas donné effectivement

totoche a dit…

Mme Boyington n'a pas complètement tort, tu n'es pas toujours très clair... ;-)
Je ne sais pas si "Little Nemo" est "moderne" ou non, je vais réfléchir à ça...
En revanche, je me souviens très bien avoir lu ses rêveries quand j'étais haut comme trois pommes (mon papa me les rapportait de la bibliothèque du C.E)...
C'est vrai que c'était une autre époque, mais je ne vois pas pourquoi les gamins d'aujourd'hui ne l'apprécieraient pas... Il n'y a pas d'âge pour rêver...

Boyington a dit…

Pas les "mêmes valeurs", les mêmes centres d'intérêt, pas le ...même monde, qu'alors. A mon avis