mardi 9 décembre 2008

La relance selon Geluck. (Oui, on peut !)

Dessinateur, humoriste, animateur d'émissions télévisées et radiophoniques, homme de théâtre, Philippe Geluck a, on le sait, plus d'une corde à son arc.
Ce que vous ignorez peut-être, c'est qu'il avait jadis essayé de se lancer en politique, en présentant un audacieux programme de lutte contre le chômage.
Étouffé à l'époque par la classe politique, le Belge aurait, selon certaines rumeurs, été discrètement contacté par le nouveau "ministre de la relance" français...
Comme je vous sens dubitatifs, je vous laisse découvrir ci-dessous le dépliant présentant ses propositions pour l'emploi, qui avait été distribué aux visiteurs de l'exposition "Le Chat s'expose", présentée en mai 2004 à Bruxelles, et que je viens de retrouver dormant au fond de la malle à Totoche.





Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais personnellement, j'aurais préféré Geluck à Devedjian à ce ministère : quitte à entendre des conneries, au moins on se serait bien marrés...

A bon entendeur... chat lu.

11 commentaires:

Hobopok a dit…

Malheureusement, Geluck n'est pas ministre de la relance dans le gouvernement Fillon pour la même raison que Christine Ockrent n'y est pas ministre de affaires étrangères : il est belge. Mais les Arméniens conservent toutes leurs chances.

totoche a dit…

Ah ? L'arrêt Bosman ne s'applique pas au monde politique ?

Raymond a dit…

Geluck ne dessine pas que le Chat. Bonne idée de nous le montrer

Li-An a dit…

Un truc qui me gène dans le succès de Geluck, c'est qu'une part non négligeable revient à ses prestations télé (sans compter la soupe qu'on lui sert quand il fait "simple chroniqueur"). Du coup, j'apprécie moins son humour ce qui est idiot (ce qui est aussi idiot c'est de ranger ça dans la BD).

Totoche Tannenen a dit…

Je ne l'ai pas classé dans la BD, mais dans le dessin de presse.

Les éditeurs japonais, moins cons, ont bien compris la puissance de la télé pour booster les ventes.
Est-ce que Naruto ou Dragonball, mais aussi Titeuf, Cédric, Largo Winch, auraient autant de succès sans la télé ?
Quand je pense que je connais des personnes qui n'achètent des albums de Lucky Luke que depuis qu'il y a la signature de Laurent Gerra (et uniquement ceux-là !!!!) J'hallucine !
Difficile de lutter contre le pouvoir de la télé.

Les ventes de Geluck sont certainement dopées par ses passages dans le poste, mais je pense comme toi que cela n'enlève rien à son talent, bien réel.
Je trouve sa reconnaissance méritée d'autant que je ne pense pas qu'il change sa manière de dessiner des gags en fonction du public télé.
Son succès ne me gène donc pas, d'autant que je ne l'ai aperçu qu'une ou deux fois à la télé.

Itomi Bhaa a dit…

C'est amusant. Ça fait penser au images à collectionner, comme les Crados à l'époque :)

Hobopok a dit…

@Li-An : A la lecture de ce prospectus proposé par Totoche, on doit bien convenir que Geluck est l'un des grands humoristes contemporains. Et c'est vrai que le personnage est agaçant, touche-à-tout boulimique, quel besoin a-t-il donc d'aller minauder chez l'ami des chiens et des puissants chaque dimanche, ou de coller le chat sur des millions de boîtes de chocolat ? Ma théorie, et elle n'engage que moi, c'est que Geluck est un vrai inquiet, persuadé d'usurper son succès, et que tout va s'arrêter demain, et qu'il faut cartonner à fond tant que ça marche encore. C'est la contrepartie de cet humour profondément noir, marque d'un vrai désespoir qu'il dissimule fort mal sous son regard d'éternel chien battu. L'Histoire oubliera Drucker et retiendra le Dr G.

Totoche Tannenen a dit…

(...) Heureusement qu'il y a de talentueux commentateurs pour tenter de sauver ce blog de sa médiocrité coutumière.
L'Histoire retiendra Hobopok et oubliera Totoche Tannenen.

Li-An a dit…

J'étais sûr que je m'étais mal expliqué sur le coup "BD" (je parlais en général).
Hobopok a sûrement raison, on sent le côté un peu angoissé de Geluck. Et tu as raison Totoche parce que les passages télé n'ont pas modifié son humour.
Mais je ne pense pas que l'on puisse comparer la promo de Titeuf aux passages télé de Gelluck qui sont fondamentalement différents (je n'ai d'ailleurs vu Zep à la télé qu'après le succès de Titeuf). D'ailleurs, en relisant ta phrase, je m'inscris totalement en faux: le passage à la télé de ces séries BD est dû à leur succès de librairie. Dragon Ball Z est aussi un problème complètement différent qui demandrait des pages de texte.
Mais j'avooue que j'aime bien râler après les gens qui vendent des brouettes, ça me semble sain -et ça calme ma jalousie maladive. Ils ne vont pas avoir en mm temps le beurre et les bisous de la crémière, non mais.
Je terminerai en faisant remarquer que le côté sombre de Gelluck ne doit pas tout excuser: j'ai rencontré des gens ignobles qui pleurnichaient ensuite que c'était parce qu'ils étaient timides au fond d'eux même qu'ils faisaient chier le monde.

totoche a dit…

Je me suis mal exprimé aussi : je sais bien que ces séries avaient du succès avant leur passage à la télé (mais comme Geluck, d'ailleurs).
J'enfonçais juste une porte ouverte en disant que la télé avait certainement amplifié ce succès, par ailleurs mérité.

Bon et puis peu importe, la télé je ne la regarde pratiquement pas.

Hobopok a dit…

Totoche et Li-An : allez, c'est fini, serrez-vous la main, maintenant !