dimanche 14 décembre 2008

Les Récrés de Totoche

les récrés de totoche 1
Lorsque nous partions en vacances, mes parents, pour avoir la paix, nous achetaient à moi et mes morveux de frangins, des "pochettes de bandes dessinées" que nous trouvions sur la route dans les stations services, ou bien dans divers magasins du sud de la France.
Il s'agissait généralement de numéros invendus de Pif Gadget, Mickey Poche ou de Picsou Magazine, parfois d'albums brochés en noir et blanc des éditions Prifo reprenant des récits classiques un peu chiants, et c'était le délire lorsque nous trouvions des albums cartonnés de Mortadel et Filémon aux éditions Aventures et Voyages.

vacheries corinne jeannot 1 et 2
Mais mes BD préférées étaient sans doute Les Récrés de Totoche et surtout Les Vacheries de Corinne à Jeannot (plus "politiquement incorrect" à mes petits yeux myopes), deux mensuels au format de poche auto-édités à partir de 1979 par Jean Tabary et Francis Slomka, un journaliste qui tenta brièvement une carrière de dessinateur avant de mal tourner en s'orientant vers la chirurgie orthopédique (ce dernier, à l'origine des albums "Iznogoud et les femmes" et "L'enfance d'Iznogoud", vient par ailleurs d'ouvrir à Paris une galerie de plus consacrée à la Bande Dessinée).

edito recres totoche
corinne et jeannot annonce vacheries corinne a jeannot
Les Récrés ne vécurent que le temps de deux numéros (le troisième, annoncé, ne vit jamais le jour, rejoignant la longue liste des BD-fantômes). Elles furent concurrencées par son faux-jumeau lancé en kiosque simultanément et qui lui survécut un an (soit quatorze numéros au total), ce qui constitue certainement l'unique cas de fratricide dans l'Histoire du Neuvième Art !

annonce recres de totoche 3
Certes, on ne peut pas dire que ces deux magazines furent un modèle de créativité ni qu'ils servirent de tremplin pour de jeunes auteurs, puisqu'ils reprenaient essentiellement d'anciennes histoires de Tabary, remontées en trois bandes pour l'occasion, plus rarement de Gotlib (Puck et Poil et Jujube et Gai Luron), voire de Christian Godard (Pipsy).

vacheries de corinne a jeannot 6 et7
Nous y dévorions ainsi pendant des heures les aventures de Totoche et de sa bande, de Valentin le vagabond et de l'infâme Iznogoud, les enquêtes de Richard et Charlie, ainsi que les gags, spécialement dessinés pour l'occasion, des différents personnages de la bande à Totoche : Bouboule et Bouboulina, Corinne et Jeannot, Bigrousse, un chien émouvant de laideur, ainsi que Les Cauchemars d'Iznogoud...

grabadu et gabaliouchtou
Je pense garder encore aujourd'hui des séquelles de l'absurdité des histoires sans queue ni tête de Grabadu et Gabaliouchtou (les deux héros les plus cons de la bande dessinée, d'après Gotlib) (dans le texte !)...

recres de totoche 2
Les éphémères Récrés et les Vacheries "invitaient" tout de même chaque mois un héros non-tabaryesque. On y trouvait donc des reprises de courts récits complets, issus de différentes maisons d'édition, tels Astérix, Cubitus, Lucky Luke, Gaston Lagaffe, les Schtroumpfs, Pifou, Snoopy, Norbert et Kari, Ric Hochet, la Jungle en Folie, Archibald (de Jean Ache), etc, qui représentaient le "gratin" de la BD de l'époque. Mais toujours pas de place pour de jeunes auteurs...

invité du mois vacheries de corinne a jeannot
vacheries de corinne a jeannot 8
Non, l'effort était surtout porté sur le côté rédactionnel, tous les moyens étant bons pour créer une connivence avec le jeune lectorat : courrier, jeux, astuces de Totoche, explications de l'ingénieur (l'intello de la bande), S.O.S Vacheries et Vacherie du mois avec bien entendu Corinne et Jeannot, et même les recettes de Bouboule et Bouboulina, etc, etc... , toutes ces rubriques étant abondamment illustrées avec les personnages de Tabary qui interpelaient directement les lecteurs.

iznogoud annonce vacheries corinne a jeannot
"Mais alors, qu'est ce que notre Totoche à nous y trouvait de si passionnant là-dedans, au point de nous pondre cette notice ???" se demandent ceux qui n'ont pas encore quitté la page.

C'est ce que tu découvriras, ami lecteur, dans le prochain billet de Plan B(d) !

(à suivre...)

10 commentaires:

Li-An a dit…

Bonjour le teasing... Et je comprends mieux la mise en avant de Tabary par Slomka (ce qui rend perplexe beaucoup d'amateurs BD. Difficile de faire passer cet auteur sympathique pour un mastodonte de la BD).

Itomi Bhaa a dit…

Haaa, les pochettes des stations d'autoroute. Moi c'était les Super Hercules avec son gadget/farce que j'espérerais obtenir.

Boyington a dit…

Marrant ce que tu dis. Mes petits yeux myopes également, se sont aussi gavés de BD pendant les longs trajets vacanciers, mais la différence c'est l'époque: je partais avec à mes pieds un cageot d'osier remplis à ras bord de Pépito, Tartine, Les Pieds Nickelés, Rintintin, et j'en passe. La plupart au format comics de gare. Je ne me souviens même pas à quelle occasion j'avais eu ces morceaux de bonheur, mais aujourd'hui j'ai le regret de les avoir vu disparaître je ne sais pas comment. Z'ont dû finir à la poubelle... Bon, ça fait un peu film de Tati, là. Désolé de polluer le site à Totoche encore une fois avec mes comments sans intérêt.

Raymond a dit…

J'ai 1 ou 2 pockets de Totoche dans mon grenier, mais je crois qu'il s'agit encore d'autre chose ?

Sinon, j'aime beaucoup les premières histoires de Totoche, qui datent du début des années 60 et qui me semblent pleines de "l'air du temps". Les premiers récits de Tabary sont un peu mélodramatiques mais il équilibre cela en y plaçant beaucoup de gags. Je relis parfois ces albums aujourd'hui encore.

En revanche, je n'ai jamais été passionné par le "spin-of" de Totoche, c'est-à-dire Corinne et Jeannot. L'humour m'y parait un peu trop prévisible. Il faut avouer que n'étant pas un lecteur de Pif, j'ai découvert ces BD à l'âge adulte, et cela ne m'a pas incité à l'indulgence.

Mes enfants aiment assez ces histoires de Totoche. Cette série a donc a beaucoup mieux vieilli que la Ribambelle, oeuvre équivalente qui était parue dans Spirou.

totoche a dit…

Boyington > Parce que tu crois que mes billets ont plus d'intérêt que tes commentaires ? ;-)

Hobopok a dit…

@Totoche et Boyington :

http://cache.daylife.com/imageserve/090I9hwcDKd6r/610x.jpg

Boyington a dit…

Bien vu Hobopok :-)
Se faire du mal fait tellement de bien. Va falloir envisager une psychanalyse, là... (N'empêche que les billets de Totoche sont plus instructifs que les comments de Boyington...)
Totoche: "Mais non Boyington..."
Boyington: "Mais si Totoche..."
Gaston: "M'enfin..."

Totoche Tannenen a dit…

Raymond > Waaaah ! Tu as des Totoche-Poche !?! Terrib' ! :-)
Je garde aussi de bons souvenirs de "Valentin le vagabond". J'avais honteusement pompé un gag de Valentin (celle ou il met un masque à gaz avant d'entrer à Paris, arf ! arf !) pour dessiner une de mes premières planches...

Pat Rik a dit…

@*# ! Encore un endroit de la toile où je vais laisser filer "mon temps" ;-))
Intéressant de découvrir (je parle pour moi :-) ces publications que Tabary a repris avec son éphémère "Magazine de Corinne et Jeannot" en 1999 ?
Tu as les 9 au moins ;-) (certainement, mais je n'ai pas encore parcouru tout ton blog)

Je n'ai que le 1 et 2.

Totoche Tannenen a dit…

Salut Pat.
Non : quand j'étais gosse, je découvrais les BD de Tabary dans "Les Vacheries" et "Les Récrés", et j'ignorais qu'il s'agissait de reprises, cela ne me gênait pas.

Mais par la suite, je n'ai pas poussé le vice jusqu'à acheter "le Magazine de Corinne et Jeannot" des années plus tard : en effet, si mes souvenirs sont bons, le contenu n'était encore et toujours composé pratiquement que d'histoires que je connaissais déjà.