dimanche 18 mai 2008

Little Orphan Annie Fanny

Will Elder restera désormais de marbre devant les charmes de ses pin-ups, puisqu'il vient de casser sa pipe à l'âge de 86 ans.


Avec son complice Harvey Kurtzman, il forme donc désormais officiellement la plus grosse paire de saints jamais enregistrée au Paradis (Lolo Ferrari ayant été contrôlée positive à la silicone).
L'occasion pour nous de (re-) découvrir les "énormes" pages de "Little Annie Fanny" parues avant l'invention du "politically correct" dans les pages du Playboy d'Hugh Hefner.

Et à l'heure ou Soleil se sent obligé de sortir une version boostée à coup de lunettes 3D de la superbe série "Sky Doll", on appréciera d'autant plus les rondeurs (sur- ?) naturelles de la pauvre petite Annie Fanny, dues au talent de Will Elder et de Harvey Kurtzman, mais aussi de Jack Davis, Frank Frazetta, Al Jaffee, Russ Heath, Paul Cocker Jr, Arnold Roth, Larry Siegel et Price. (Pour la petite histoire, on notera que Robert Crumb et Gilbert Shelton ont chacun dessiné une page du "East Village Mother" dans l'épisode du 4 juillet 1970.)


Annie Fanny essaye le corsage de Natacha.

Merci Mr Elder, non content de nous avoir fourni un prétexte pour lire Playboy, vous me donnez l'occasion d'inaugurer la nouvelle rubrique "Spécial Gros Seins" (titre provisoire) tant demandée par les plus ultras des tifosi du blog (j'ai les noms des meneurs ...).

Sans les mains.


Druuna peut aller se rhabiller.




So long, Willy comme ils disent dans Jerry Spring ...

l'hommage de Pétillon dans Le Canard enchaîné

4 commentaires:

provisus a dit…

Je reviendrais quand tu feras un post sur Valentina.

totoche a dit…

Ah oui, mais Crépax étant déjà décédé, je fais comment, moi ?

Li-An a dit…

Tu vas voir comment je vais rebondir sur mon blog à ce billet :-)
Curieusement, je n'ai jamais vraiment accroché à ce Little Fanny etc...

totoche a dit…

Chboïnnnng ! Chboïnnng ! Li-An rebondit sur Annie Fanny ... J'espère que Do ne lit pas les commentaires de plan B(d) !

C'est le même problème que pour les séries TV doublées en français : Malgré le talent de Kurtzman, tous les jeux de mots ne peuvent être traduits fidèlement et certains des douze gags par image deviennent lourdingues. Surtout que ces histoires avaient toujours un rapport avec l'actualité du moment et que, forcément, hors contexte, ça perd un peu de sa saveur.
Mais bon, j'aime bien les feuilleter (on les trouve maintenant facilement chez les soldeurs) de temps à autres comme des livres d'Histoire (et pas seulement du 9e Art) (comme Pogo ...).
Quel caricaturiste quand même, ce Elder !