vendredi 30 mai 2008

Pas de Bla bla pour Blublu



Non satisfait de réaliser ses fresques murales aux 4 coins du monde : de Bologne d'où il semble être originaire (???) à Sao Paulo, en passant par Berlin , Rome, Madrid, Belfast, Malte, Gaza, Mexico, Guatemala City, Managua, San Jose (Costa Rica)... , Blu s'est mit en tête d'animer pendant un peu plus de 7 minutes ceux de Buenos Aires, filmant image par image ses dessins (parfois gigantesques) qu'il efface au fur et à mesure que l'action se poursuit ...
Le résultat, se nomme "Muto" ("Muet" en italien).
Mais, assez blablaté, je vous laisse regarder ; c'est stupéfiant !


MUTO a wall-painted animation by BLU from blu on Vimeo.



Comme on peut le voir dans le Blu Blog, Blu s'attaque en ce moment à la Tate Modern de Londres !




Plein de superbes dessins à voir dans le carnet de Blu :





Merci à Mi.

3 commentaires:

vasco a dit…

Je connaissais seulement le final, sans en savoir plus.
C'est superbe et bluffant de découvrir l'ensemble, mais c'est le genre d'exhib qui laisse un peu perplexe après coup.
Qu'est-ce qui fait la qualité de cette animation ? Le sujet, la technique, le support...? il y a un côté récup artistique branchouille un peu agaçant .
Il n'est pas dit que réalisé en studio en animation traditionnelle, ce travail conserverait autant d'intérêt.
Dans le registre "métamorphose délirante" Plimpton et bien d'autres ont fait mieux, et dans le registre technique"peinture directe" Alexander Petrov est totalement hallucinant.
Mais je fais un peu la fine bouche car il y a tout de même une cohérence dans son travail, et comme on ne peut pas dire que l'animation expérimentale nous envahisse, je suis très content de découvrir tout ça.
Dommage qu'il fasse surtout de la peinture murale (je déteste qu'on nous colle des images partout) et apparemment pas de ces petits trucs plein de papier qu'on appelle des livres.

Totoche Tannenen a dit…

1) A défaut de livres, je trouve ses carnets de croquis intéressants.
2) Le support parait indéniablement nécessaire dans le cas de "Muto" , mais en quoi cela enlèverait-t-il quelque chose à son talent ?
Je ne sais pas si beaucoup d'autres ont fait ça avant, mais je trouvais l'idée intéressante. En tous cas, je préfère les murs comme ça plutôt que placardés de panneaux publicitaires.
L'idée d'aller taguer le mur israëlien me plait pas mal, en plus je trouve son dessin très beau, avec un quelque chose de Quino.
3) Je connais très mal le travail d'Alexander Petrov (c'est lui qui fait des D.A avec du sable, je crois ... ?). Je vais donc de se pas combler cette lacune.
4) Je crois que je vais finir par en rester aux gros seins.
:-))

Boyington a dit…

"Muto" me laisse sans voix. C'est sydérant (comme dirait Elric, ou Pauline, comme on veut). Ca doit en faire des pots de blanc aussi! Ce qui est moins bien, c'est qu'il recouvre en passant le travail des copains :-)
C'est quand même un sacré challenge quant à la vitesse d'exécution: on ne voit pas trop les ombres changer... Bref, belle performance