jeudi 12 juin 2008

Cari Bichick








Les bichicks (bisik ou bichiques) , c'est un peu le caviar de l'Océan Indien : ces alevins du Sicyopterus lagocephalus, que l'on pêche dans la Rivière des Roches du côté de St Benoît, et dont les Réunionnais sont friands, se monnaient en effet à prix d'or dès que la rumeur annonce que "Bisik la monté".


Mais c'est également le nom que les éditions du Centre du Monde, qui publiaient déjà depuis 1986 le mythique fanzine Réunionnais "Le Cri du Margouilat", donnèrent à une collection de petits albums de bandes dessinées au format "à l'italienne", mettant en valeur les plus prometteurs de leurs alevins, et qui furent édités entre 1997 et 2001.



Après Tehem et son fameux "Tiburce" (genre de "Titeuf-péï") , relatant les tribulations d'un jeune yab*, ce fut au tour de 2 autres piliers fondateurs du "Margouillat" de se voir publier dans cette éphémère collection, à savoir :
- l'ignoble** Igor Hobopok, dernier descendant d'une longue lignée de négriers, esclavagistes, chasseurs d'esclaves marrons et dont le père est célèbre pour avoir importé le Ku-Klux-Klan dans les Mascareignes, du moins si l'on en croit l'introduction du "Temps béni des Colonies"
- et Li-An (qui avait déjà réalisé "Planète lointaine" en 1998 chez Delcourt) , avec "La ti Do" , digne des meilleurs family-strips du Golden Age américain tels "Little Orphan Annie" de Harold Gray ou bien encore "Blondie" de Chic Young.


(*habitant des Hauts, au phénotype "blanc")
(** dixit Appollo)







Un 7e tome, "Zistoir Plafon" du regretté Séné, qui avait été annoncé pour 2003, n'a malheureusement jamais vu le jour. (Le projet ne serait néanmoins pas totalement abandonné, si l'on en croit certaines rumeurs ...)
En effet, après une première extinction de voix en 1998, "Le Margouillat" s'est de nouveau tu après un ultime baroud d'honneur lors de la campagne présidentielle de 2002, entraînant l'extinction des fameuses bichiques.


Définitivement ???
Mmmmh ...
Au pied du Piton de la Fournaise, en tout cas, on sait qu'il faut être prudent dans ce genre d'affirmation !
Alors ? "Le Margouillat" rouvrira-t-il un jour sa grande gueule ?
Là encore, les rumeurs vont bon train !




-----

Bonus : 2 collectors-péï, offerts par Totoche :


Il aura fallu 7 ans pour terminer ce dessin :
mais pour une fois, ce n'est pas la faute de Serge Huo-Chao-Si,
autre collaborateur du"Margouillat" et dessinateur
de la superbe mais inachevée "Grippe Coloniale" !



Ex-libris "Des Bulles dans l'Océan", pour "Tiburce"



3 commentaires:

Li-An a dit…

Ah ah ah, je vais me faire moquer avec de tels compliments, monsieur Totoche.

totoche a dit…

C'est ce qu'on appelle "la rançon de la gloire", Mr Li-An ! :-)

Raymond a dit…

Je découvre, et c'est intéressant.
Dans le fonds, le Cri du Margouillat était un journal précurseur. Maintenant, il y a Tchò ;-)