mardi 10 mars 2009

Opération Condorito


D'après notre correspondant permanent au Chili, l'équipe du professeur Jaime Galo, de l'Université de Santiago, serait parvenue à démontrer le rôle joué par les épinards dans les syncopes vagales du condor des Andes (vultur gryphus).



Cette découverte devrait permettre de mieux comprendre le mal mystérieux qui, depuis les années 50, frappe le sympathique charognard cher aux ornithobédéphiles, ainsi que tous ceux qui s'en approchent, comme le montrent les atroces images ci-dessous (âmes sensibles s'abstenir).





Une information de Meliwarén (el sitio del cómic en Chile).

5 commentaires:

Hobopok a dit…

Quel dommage que je n'ai pas fait espagnol première langue.

Totoche Tannenen a dit…

Désolé, je n'ai pas la V.O.S.T.
Si on ne veut pas se farcir tout le reportage, on aura la réponse en anglais et en images en zappant directement à la 5e minute du reportage.

Raymond a dit…

IPLOP, c'est une onomatopée curieuse. La maladie dont tu parles, cela pourrait être la "iplopite" ?

Désolé, mais je ne sais pas que dire d'autre. C'est vrai qu'il a l'air bien sympathique, ce vautour !

Hobopok a dit…

La cinquième minute qui commence après quatre minutes de film ou celle qui commence après cinq minutes de film ? Dans un cas comme dans l'autre, je n'ai toujours rien entendu en anglais.

@Raymond : ¿ Un petit cours de ponctuation espagnole, peut-être ?

Totoche Tannenen a dit…

Mais qu'est ce que tu racontes ? Chez moi, je mets mon petit curseur YouTube sur la 5e minute de film et hop, j'arrive directos sur un strip de Popeye par Segar qui fait "Plop".
¿ Pas sur ton Mac ?
Bon, certes, je reconnais que l'intérêt de la chose est assez limité.

Je pensais que Raymond déconnait.