dimanche 7 septembre 2008

Le Château de la Pompe au Bois-Dormant ?

Walter Elias Disney, caricature anonyme.
In
Télérama hors série "Disney au Grand Palais, les influences européennes", 2006.

Aujourd'hui c'est dimanche ...
Alors on a le droit de regarder les dessins animés !


J'avais déjà remarqué quelques similitudes entre différents films d'animation des studios Walt Disney, comme par exemple entre "Le Livre de la Jungle" ("Jungle Book") de Woolie (Wolfgang) Reitherman et "Le Petit Âne de Bethléem" ("The Small One"), un moyen-métrage à tonalité religieuse réalisé par Don Bluth en 1978, mais ce que je découvre sur cette vidéo-compil récupérée sur le ouaibe dépasse l'entendement ! En plus, le montage est très bien fait.



7 commentaires:

Raymond a dit…

Voilà une compil originale :-)

La musique tyrolienne me pousse tout de même à demander qui a fait ce mixage. Serait-ce un de mes compatriotes ?

Hobopok a dit…

Pour avoir longtemps bossé avec le nez dans la quasi totalité du catalogue Disney longs et courts métrage, cen'est pas une nouvelle pour moi. Mais le montage est saisissant.

Parler de pompe est par contre peut-être un peu abusif, vu que c'est Disney qui "pompe" Disney. Voyons-y plutôt le résultat d'une culture d'entreprise qui a de la mémoire et sait habilement recycler son savoir-faire, et gagner ainsi du temps et de l'argent. Les films produits n'en sont pas plus mauvais pour autant.

Encore, dans le montage, on peut distinguer ce qui est de la décalque pure et simple, et ce qui est de la simple similitude de mouvement-timing, mais avec des personnages à la silhouette très différente. Donc un peu de boulot tout de même.

Totoche Tannenen a dit…

Oui mais bon.

Glorb a dit…

joli montage en tout cas !

Li-An a dit…

J'espère que Disney va porter plainte.

Boyington a dit…

A raison de 24 dessins sur cellos par seconde, on peut comprendre l'utilité de reprendre des "morceaux" de mouvements pré-existants. En ce sens je rejoins tout à fait l'opinion d'Hobopok quand au gain de temps et d'argent, et j'y ajoute l'inutilité pour les dessinateurs de renouveler des phases de mouvement, qui ont été mûrement réfléchis et mis au point dans les films précédents. (Tout cela sans parler des cellos réutilisés dans un seul et même film, pour économiser du dessin et gagner du temps toujours...) Beau montage, qui ne m'étonne pas plus que ça non plus, néanmoins. J'avais aussi depuis longtemps remarqué ces similitudes.

Hobopok a dit…

Wouhou ! Une troisième colonne ! Faut s'arrêter avnt la cinquième avant d'avoir Hitchcock aux trousses.