mercredi 3 septembre 2008

Parties fines à Bollywood

Savita fait son Kâmasûtra

Bon, ça va pour cette fois ...
On ne mettra pas de Carton Jaune à Courrier International en raison de la part belle qu'il fait depuis toujours aux dessinateurs de presse.
L'hebdomadaire aborde par ailleurs souvent la bande dessinée et nous avait en particulier régalés au cours de l'été 2006 avec une série sur la bande dessinée d'auteurs femelles, en nous présentant les travaux de l'Ivoirienne Marguerite Abouet (Aya de Yopougon avec Clément Oubrerie), de l'Argentine Maria Alcobre, de l'Italienne Francesca Ghermandi, de la Suédoise Nina Hemmingsson, de la Japonaise Hinako Sugiura ou bien encore de la Française, née en Iran, Marjane Satrapi (Persépolis).


Cette année, CI a donc décidé, via Tehelka, un hebdomadaire de New Delhi, de la jouer sexe, certainement pour faire plus "estival", en nous présentant Savita Bhabhi, la première star indienne de BD porno sur internet !!!
Si, si, vous avez bien lu : nous parlons bien du n°929, daté du 21 août 2008 et non du 1er avril !
Totoche, qui compte "Rocco et ses frères" et"The Party" parmi ses films favoris, ne reculant devant aucun sacrifice, est donc allé vérifier par lui-même cette information intrigante, d'autant que l'extrait présenté dans le journal paraissait assez prometteur.


Ce feuilleton quotidien en ligne, créé fin mars 2008 par un trio de trois petits cochons (d'Inde, à priori donc ...) constitué par le scénariste Desmukh et les deux concepteurs graphiques, Dexstar et Mad (sic) semble petit à petit élargir le cercle de ses adeptes. Il met en scène, de manière humoristique (parait-il), les tribulations sexuelles de la torride Savita Bhabhi (Savita la belle-sœur et la bru), parée des traditionnels mangalsutra et sindoor (collier et poudre rouge portés par les femmes mariées) en jouant sur les relations particulièrement fortes qui lient en Inde un homme et la femme de son frère, thème déjà abordé dans de nombreux films bollywoodiens, chansons et romans.

Mais une fois sur le site, pas de réelle surprise : l'effet de découverte et le côté amusant, forcément kitsch des premières pages est rapidement dissipé et laisse place à une plate histoire de Q au dessin bof-bof, pas vraiment drôle, qui part rapidement en couille et qui pourrait finalement se passer dans n'importe quel trou du cul du monde.
Quatre épisodes sont actuellement en ligne et on assiste au fur et à mesure à une détumescence de la qualité des illustrations.


Comme le stipule l'introduction brutale, sans préliminaire, de la journaliste Anastasia Guha : "les bandes dessinées ont le chic pour (...) pénétrer dans les plus intimes recoins de notre inconscient (...)". Bon, il va sans dire que pour ce genre de BD, ça dépend surtout où vous placez votre inconscient ... Savita Bhabhi lui apparait même comme "une nouvelle irrévérence dans la culture de (son) pays"...
Déjà, ça part mal : car, bien que la série, initialement publiée en anglais, soit proposée dans un jeu de neuf langues autochtones (bengali, gujarati, hindi, kannada, malayalam, marathi, punjabi, tamoul (normal ...) et telugu), les créateurs demandent que les idées de scénarii envoyées par les lecteurs soient rédigés uniquement en anglais, ce qui laisse planer un sérieux doute quant à l'origine locale du projet ...
Ensuite, il faut bien que le thème du cricket soit abordé dans le second épisode, pour qu'on se rappelle que l'"action" se situe en Inde. Un chat reste un chat ...

Et puis, ce qui m'a finalement irrité, c'est ce lien proposé en larges caractères, bien en évidence sous la planche quotidienne, qui mènera les non-encore assouvis directement sur un site bien achalandé cette fois-ci en photos et vidéos pornographiques ...
Voilà, toute cette mascarade juste pour aller consommer des films X et enrichir de vils producteurs exploitant de jolies jeunes femmes dont je doute qu'elles aient toutes l'âge légal (21 ans) requis pour aller visiter le propre site de Savita Bhabhi ...


Quitte à passer pour un vieux béréraste coincé, je dois dire que je la trouve triste, l'"irrévérence culturelle indienne".
J'espère également que CI vérifie mieux ses autres informations.
Tout cela valait-il la peine de faire un billet aussi long ? J'en doute ...

12 commentaires:

Li-An a dit…

Je commence à comprendre pourqoi Mme Totoche t'interdit d'acheter des BD...

Boyington a dit…

Et quand je pense au "cirque" que tu m'as fait tantôt, parce que je parlais de ton affinité avec les gros seins sur ton blog, ;-)
Madame Totoche, venez voir, vite...

Totoche a dit…

Tssss !
Ingrats !
Moi qui me sacrifie en allant patauger jour et nuit dans la fange du ouaibe pour vous ramener ce genre de "trésors" dont vous êtes friands ... (hypocrites, en plus ...)
Si vous continuez à être si désagréables, je vous mets de la BD mexicaine !

vasco a dit…

Pas mal le coup de la porte du fond qui passe devant le bras du mec assis au premier plan !
Et puis la déco, super !
Enfin... mon cher Totoche, il me semble que tu t'égares.
Effectivement ça ne vaux pas un billet aussi long, tu frôles le carton jaune !
Par contre CI mérite le sien haut la main.

Totoche Tannenen a dit…

Ah c'est sûr, si on n'aime pas le papier-peint ...

Boyington a dit…

Ils sont comment les nichons mexicains?

Hobopok a dit…

Tortillas pour les daltoniens !

Raymond a dit…

Belle trouvaille !
J'étais allé aux Indes il y a 30 ans, et j'en ai ramené des BD qui se trouvaient sur les marchés. Il s'agit en fait d'images pieuses (vie de Krishna etc ... je collectionne vraiment n'importe quoi) et je vois que la BD indienne a bien évolué depuis.
Est-ce que Mme Toroche regarde ce que tu mets en ligne sur ton blog ?

totoche a dit…

Après avoir longtemps hésité, je ne voulais pas faire ce billet (ou au moins ne pas mettre le lien qui mène au site de Savita Bhabhi).
C'est Mme Totoche qui m'a finalement convaincu de l'écrire ... dans la rubrique Carton Jaune !
Dois-je m'inquiéter ? :-)
...
Je sens que :
a) vous n'allez pas me croire.
b) j'aggrave mon cas
:-)

Vasco >
Tu as raison : après avoir revisionné la vidéo, la commission de discipline de Plan B(d) a finalement décidé d'octroyer le Carton Rouge à Courrier International !

Hobopok > I'm a poor lonesome blog-boy ...

Et puisque vous ne faites tous rien qu'à m'embêter, vous allez finir par l'avoir votre rubrique "Worst-of" à laquelle je songe depuis un moment !

Raymond a dit…

Une "worst of" ! Cela titille ma curiosité.

david t a dit…

actuabd en rajoute aujourd'hui sur cette fausse-vraie bande dessinée indienne.

Totoche Tannenen a dit…

Pour les amateurs, signalons que les éditions Blanche viennent d'éditer, le mois dernier, "Bollywood in Love", le premier recueil des sexploits de Savita.

http://hugoetcie.fr/