vendredi 25 juillet 2008

La Ballade de Matou


À pas de velours, il vole l'amour.
C'est un chat.
Il aime les lumières de la nuit.


Il avance en dansant, souplement, doucement.
Il va où il veut, s'en va comme il peut.


À minuit il te suit.
Ce qui luit est a lui.


Place Pigalle ou autour de l'Étoile, pas de petit passage pour cet enfant pas sage.
Et, de cheminée en cheminée, voyou passionné, étrange animal au sourire vertical, il ne sait pas quand il fait mal.


À minuit il te suit, à midi il te fuit.
À minuit il te suit, à midi il te fuit.



À pas de velours, il est de retour : le chat, ce voleur d'amour.

Well, this is the end ...



Illustrations : Didier Conrad, "La Ballade de Matou" - Philoffset éditions, 1986.
Textes : Téléphone, in "Dure Limite", 1982.



Je ne sais pas si, comme le suggère le titre ("ballade" avec deux "L") , Didier Conrad s'est inspiré ou non de cette chanson de Téléphone pour cette superbe série de six cartes postales imprimée du temps ou il était encore Marseillais. (A mon humble avis, non) , mais peu importe : ce que je sais, c'est qu'aucun dessinateur ne m'a autant marqué que lui.
Je tenais donc à vous faire partager ce joyau pour vous remercier de vos encouragements amicaux et lui rendre hommage. (Non, non, il n'est pas encore mort ! :-) )

11 commentaires:

Li-An a dit…

Je ne connaissais pas ces dessins, merci de nous les faire partager.
Aux dernières nouvelles, Conrad est enfermé dans une cave et un individu se faisant passer pour lui signe des albums pas géniaux (et pour cause).

Raymond a dit…

Superbe ! Je ne connaissais pas non plus.
C'est vrai qu'à cette époque, Conrad était un génie.

Hobopok a dit…

Y en a des qui n'aiment pas Tigresse blanche ?

Totoche Tannenen a dit…

Hobopok > ... J'en ai bien l'impression (soupir) ...

Li-An et Raymond >
Tût, tût ...
"On ne dit pas de mal de Mr Conrad ici, parce que Mr Conrad, c'est Mr Conrad, et que ..." , dirais-je, pour paraphraser un "Haut de Pages" !
Il y a un boulot ENORME sur "Tigresse Blanche", même si l'humour m'y parait certes moins caustique et que je regrette son ancien trait plus épais, ses dessins plus chargés d'encre noire qui rendaient merveilleusement bienl'atmosphère moite et malsaine des premiers "Innommables", les bords en noir.
Dans "Tigresse Blanche", je n'aime pas les "3 bandes par pages" (qui aèrent efficacement le récit, mais que voulez-vous, moi j'ai découvert Yann et Conrad dans les pages de Spirou et notamment dans les "Hauts de Pages" étriqués, alors évidemment, j'adore quand c'est surchargé et qu'il faut déchiffrer les dessins à la loupe, mais ça, c'est un plaisir de myope ...) .
Je n'aime pas trop non plus les couleurs (mais bon, je suis daltonien ...).

"Tigresse Blanche" est pour moi "seulement" une très bonne (excellente ?) série, mais pas une série "géniale"
(pardon, Mr Conrad, je ne suis qu'un misérable vermisseau) ...

Li-An a dit…

Je n'ai pas essayé Tigresse Blanche par pur confort personnel. Mais si Hobopok dit que c'est bien...alors je l'éviterai soigneusement :-)) (non, je testerai).

Léo Depage a dit…

Li-An --->
Il faudrait voir quelque sournoiserie cachée dans les propos du pourtant charmant Mr Hobopok ?
Nooooooon ... ?
Si ?
Pas possible ... !?!

Ne prends pas ton cas pour une généralité !

Je me doutais bien que tu n'avais jamais ouvert un "Tigresse Blanche" (ou alors trop vite refermé), pour tenir de tels propos sur le travail de Mr Conrad !
:-)

Hobopok a dit…

Oh la ! Ne nous emballons pas. Je n'ai pas dit que Tigresse blanche était bien, je m'interrogeais, voilà tout. Je partage un peu les critiques de M. Totoche, et après avoir acquis les trois premiers tomes, vaguement réminiscents du Piège malais, j'ai lâché l'affaire à cause du dessin un peu lâche, de scénarios déjà lus, et de couleurs un peu à gerber. J'avais acheté le 1 sans percuter que ce serait une série. Le doigt dans l'engrenage.

Si je peux me permettre un commentaire sur les illustrations présentées : elles déchirent leur race.

Raymond a dit…

J'ai acheté (et lu bien sûr) les 2 premiers tomes de Tigresse Blanche. J'ai trouvé que c'était agréable à lire, mais ça ne m'a pas emballé. J'en ai conclu que ce spin off n'était pas à la hauteur de la série mère.
Il faut dire par ailleurs que les Innomables sont une série culte. J'aime particulièrement les premiers albums dont le dessin est nerveux et inspiré. On sent que Conrad n'a pas encore de routine, et qu'il découvre ses possibilités. Par la suite, il s'est mis à arrondir son trait, et dans Tigresse Blanche, son dessin est devenu très équilibré. J'aime moins son évolution récente vers le style Ligne Claire (RAJ) même si cela reste très bien fait.
L'handicap principal de Tigresse blanche, c'est qu'il n'y a pas Tim et Tony, que je trouve plus drôles et plus intéressants qu'Alix

Totoche Tannenen a dit…

Pour "Raj", (que je n'ai toujours pas lu, surproduction oblige ...) , Conrad explique qu'il a dû forcer sa main à obéir à son cerveau qui lui imposait de changer de style pour adapter son trait au scénario réaliste de Wilbur.
Si j'ai bien compris, au début il dessinait même "à la Conrad", avant de retracer par dessus une ligne claire (légèrement tremblée) : j'aimerais beaucoup voir ces "brouillons" !!!
Je trouve intéressant qu'un dessinateur explore d'autres pistes et ne s'encroûte pas dans la routine, même si je me suis réellement demandé, certainement comme certains d'entre vous en découvrant "Raj", si c'était vraiment lui qui dessinait ....
Je ne peux m'empêcher de penser que ce n'est pas le talentueux Conrad qui "vieillit mal", mais bien moi !
S'il avait continué à dessiner "comme avant", nul doute qu'on le lui reprocherait aussi ...
Les grandes cases de décors de "Raj" sont en tous les cas très belles et ne me posent pas de "problème" en tant que lecteur. Ce que je n'aime pas (avec tout le respect que je lui porte), ce sont ses personnages.
Peut-être est-ce la "ligne claire" hors Hergé ou Swarte que je trouve fade, tout simplement ? Chaland, Torrès et Clerc faisait de la ligne claire, mais avec des pleins et des déliés, qui apportaient du volume au dessin.
Il serait intéressant d'avoir l'avis de lecteurs qui ne connaissaient pas le "Conrad d'avant".

Arnaud a dit…

Jamais vu non plus.

La prochaine fois il faudra scanner l'histoire de sosies parue dans un Circus hors-série vers 1984 :D

Totoche Tannenen a dit…

Bienvenue Arnaud.
Si je me suis (pour une fois) permis de tout montrer, c'est que cette superbe série, épuisée et introuvable, n'a hélas jamais été ré-éditée en album.
Aussi, je ne pense pas que cela puisse léser Didier Conrad (auquel cas je la retirerais, bien entendu).
Au pire, cela pourra gêner les spéculateurs... ce qui n'est pas plus mal !

Je connais cette histoire parue dans Circus.

Un ami m'a suggéré de faire une rubrique "Le Conrad de la semaine" !... J'y pense, mais je n'ai pas encore osé !